partager cette page via
Twitter Google+ Facebook Pinterest envoyer par e-mail

haut de page bas de page

Accord » Annexe 1, théorie

Quelques notions théoriques de base vous aideront à mieux comprendre le principe de l'accord.

Un intervalle de 1 ton se divise en 9 commas. Quand on le décompose en 2 demi-tons, il ne s'agit pas de demi-tons égaux puisque 9 ne se divise pas par 2. On distingue donc le demi-ton chromatique (5 commas) du demi-ton diatonique (4 commas). Par exemple l'intervalle do -  peut se décomposer en do - do# -  (5 + 4 commas) ou en do - b -  (4 + 5).

Le demi-ton chromatique, do - do# ou b - , est légèrement plus grand que le demi-ton diatonique, do - b ou do# - . Les cordes (violons, altos, violoncelles, contrebasses) peuvent faire entendre la différence. Sur un accordéon, le même bouton (ou la même touche pour un accordéon piano) produit aussi bien une note diésée ou bémolisée. Il convient donc, comme pour d'autres instruments à clavier (piano, orgue...), de tempérer les écarts.

Le principe d'accord (partition) pour la voix flute est le suivant : la, mi, si, fa#, do#, sol#, #, la# (sib), fa, do, sol, , la.

principe d'accord voix flute
principe d'accord voix flute

Les quintes : la - mi, fa# - do#, sol# - #, fa - do et sol -  doivent être légèrement raccourcies. Les quartes : mi - si, si - fa#, do# - sol#, # - la# (sib), sib - fa et do - sol doivent être légèrement allongées. On peut dire que les quartes et les quintes sont très légèrement fausses sans pour autant que la vitesse du battement soit nettement perceptible. On accorde ensuite les notes à l'octave par rapport à la partition.